Non, tu ne veux pas perdre de poids

"Tiens, je vais profiter de t'avoir sous la main pendant cinq minutes. Tu pourrais me dire comment on perd du poids?" Ca doit être la question qui est le plus revenue à mes oreilles depuis que je me suis lancé dans le coaching sportif. Aujourd’hui, on va donc s’intéresser à la perte de poids pour essayer de fournir une réponse courte mais précise à ce sujet.

Premièrement, on va d’abord corriger un fait important : vous ne voulez pas perdre de poids, enfin, la majorité d’entre vous. 9 personnes sur 10 qui venaient me voir avec cette question aux lèvres ne voulaient pas en réalité perdre de poids. Elles voulaient avant tout mieux se sentir dans leur corps et donc par extension : avoir un corps plus beau, plus sexy et plus désirable. Et cela passe obligatoirement par une perte de masse graisseuse et une prise de masse musculaire. Il y avait donc à la base un problème de formulation de leur désir.

Si je voulais utiliser des termes accrocheurs de l’industrie du fitness, je dirais que pour la plupart des gens veulent se « sculpter », se « ciseler », se « galber », se « tonifier » et d’autres conneries du genre. Mais je ne veux pas utiliser ces termes peu précis et marketings, donc je vais vous dire la vérité qui est simple et efficace : vous voulez gagner de la masse musculaire et perdre de la masse graisseuse. Ouais, on parle comme ça ici. On ne va pas inventer des mots pour ne pas vous effrayer alors que la vérité est simple à adopter.

D'ailleurs, petite parenthèse : c'est fou comment l'industrie du fitness a inventé un champ lexical particulier pour amener le public féminin vers des activités de renforcement musculaire. Simplement parce que l'expression "prendre du muscle" faisait peur, les synonymes que j'ai cités plus hauts ont été inventés. Et ça a marché. Comme quoi, c'est beau le pouvoir des mots.

 

DONC, dans cet article, nous allons tout d'abord montrer qu'il existe une différence entre perte de poids et perte de masse graisseuse avant de fournir des pistes de réflexion sur comment tendre vers un corps qui vous plaise davantage.

Si vous n’êtes pas en surpoids ou obèse, si vous ne pratiquez pas un sport de combat où vous devez changer de catégorie de poids, la perte de poids sera très très rarement un problème pour vous. Par contre, pour pouvoir vous approcher des corps qui vous font rêver sur Instagram, il faudra mettre un peu de muscle et virer un peu de cette graisse.

Je vous vois venir.... : "Bouhouhouhou, je ne veux pas devenir bodybuildé :'(" C’est toujours ce que j’entends dans la première conversation. Déjà calme -toi gamin. Qui s’est déjà réveillé un matin « ouh putaing, je suis trop musclé(e) :‘(» ?

Ah oui : PERSONNE.

Je vous rassure tout de suite : vous ne pouvez pas devenir bodybuildé. Même je vous mettais au défi et que vous vous étiez une personne pugnace, 99.9% d’entre vous n’y arriveraient pas. Vous n’avez ni la discipline, ni l’hygiène de vie, ni la génétique pour y arriver.

Comme dans tous les domaines de la vie, la prise de masse musculaire marche selon un curseur de progression. Et croyez-moi, ce curseur est trèèèèès long à bouger. Donc ôtez-vous tout de suite de la tête que lorsqu’un coach vous parle de prise de masse musculaire, vous allez vous transformer en Stallone car cela n’arrivera jamais.

 

 

 

 

Par contre, si vous suivez les pistes suivantes, vous pourrez glaner les informations essentielles dans la quête d’une amélioration physique de votre corps.

 

1) La bouffe

Ne débattez pas sur la musculation, le jogging, le plaisir de l’activité physique avant de vous intéresser à l’essentiel : ce que vous ingérez au quotidien. Cet article est là pour vous présenter les bases de la perte de masse graisseuse donc on va aller à l’essentiel :

- Cuisinez. Oubliez les plats tout faits, c’est de la merde.

- Ingérez des protéines, vous en avez besoin : viande, poisson, œufs et laitages. Si vous êtes végétarien, combinez des céréales et des légumineuses afin d’avoir toutes les acides aminées au cours de votre journée. Sans un apport conséquent en protéines, vous ne prendrez pas de masse musculaire et votre objectif physique sera inatteignable. Pour que vous ayez une idée, si vous vous entraînez et que vous voulez prendre du muscle, même un minimum, vous devez compter 1.5 à 2.5 grammes par kilo (ex: si vous pesez 70 kilos, il faudra compter 105 à 175g de protéines).

Pour que ça soit plus clair mesdemoiselles : pas de protéines à vos repas = fesses plates et dessous de bras tout mous.

 

- Des fruits et des légumes à foison. Vous en avez besoin pour vos apports en vitamines et minéraux. Si vous n’y êtes pas habitué, introduisez des légumes avec vos féculents pendant vos repas et dosez-les d’épices pour leur donner du goût. Concernant les fruits, calez toutes vos fringales avec ces derniers.

- Amusez-vous une fois à compter les calories que vous ingérez avec différents repas que vous avez fait au cours de la semaine passée. C’est super informatif, autant au niveau de la quantité de calories qui permet de répondre au fait que vous prenez de la masse graisseuse ou que vous n’arrivez pas à prendre de la masse musculaire qu’au niveau de la répartition des protéines, glucides et lipides qui peut souvent s’avérer être complètement déséquilibrée.

- Mangez à des horaires régulières chaque jour. Peu importe que vous preniez 3 ou 6 repas dans un premier temps. Concentrez-vous d’abord sur une discipline alimentaire. Votre corps s’y habituera et cela diminuera vos envies d’écarts.

- Ne laissez pas votre corps en famine. Jamais. Si vous faites du sport, vous avez besoin d’énergie pour reconstruire vos muscles, sans cela, vous courrez tout droit à la prise de masse graisseuse et la perte de masse musculaire

 

 2) Des petits buts pour un énorme objectif

Vous n’êtes pas une machine de guerre, peut-être en deviendrez-vous une mais si vous vous posez ces questions, c’est que vous n’êtes pas actuellement au top de votre forme physique. Ce n’est pas grave ! Il n’est pas trop tard pour influencer positivement sur votre corps. Par contre, il faut prendre ce facteur en compte.

Pourquoi ? Parce que si vous passez de « je ne fais pas de sport et tise 5 fois par semaine en sautant un dîner sur deux et en ne prenant pas de petit déjeuner » à « je fais du sport 3 fois par semaine, bois de l’alcool à l’occasion et suis une vraie horloge suisse avec mes repas », il est peu probable que vous teniez plus que quelques semaines. La force de l’habitude est puissante. Très puissante. Pour la changer, il faut orchestrer des petits changements qui vous permettront de modifier votre routine de vie petit à petit. De plus, remplir des petits objectifs vous réjouira et vous permettra de rester sur le chemin du Graal.

Abandonnez donc les objectifs débiles du genre : « Je veux un six-pack dans trois mois » « Je veux perdre dix kilos en deux mois » « Je veux que mes dessous de bras ne tremblent plus»

 

Si vous reprenez une activité physique, vous ne pouvez pas vous permettre d'avoir des objectifs aussi poussés et aussi "vagues" que cela. Votre connaissance de votre corps est encore trop fragile pour cela.

Par contre, vous pouvez facilement vous dire : « je mange sainement cinq fois par semaine » « Je vais à la piscine lundi, danser mercredi et faire un circuit-training avec Alexandre le beau gosse le samedi matin ». « Je sais faire un soulevé de terre propre dans trois semaines ».

Tous ces objectifs énoncés sont quantifiables. Si vous en sortez, vous le savez tout de suite. En fait, ne vous concentrez pas sur le résultat final mais sur les marches que vous allez gravir pour obtenir ce résultat.

 

2.1) Collectez des données…ou pas

Il y a deux manières de vous motiver. Vous pouvez vous photographier deux fois par semaine, traquer votre poids, prendre des notes de vos performances. Ces données objectives pourront vous permettre de vous motiver et de mettre des données concrètes sur votre progression. Cette méthode peut stimuler les dingues de statistiques mais barber les autres. Voyez où vous vous situez. Si vous êtes dans la deuxième catégorie, apprenez à découvrir vos sensations. Ne vous jugez pas par rapport à la balance mais par rapport au miroir.

3) Ne vous cantonnez pas au « cardio »

Dans l’esprit collectif, une activité « cardio » correspond à une activité d’endurance : vélo, rameur et le jogging qui en est son plus célèbre représentant.

Bien que ces activités peuvent vous permettre de perdre du poids, elles ne vous permettront pas de gagner du muscle, comme nous l'avons dans mon article sur le jogging. Vos tout nouveaux muscles gagnés par le biais d'un renforcement musculaire vous apporteront deux avantages : - Ils vous serviront de base pour envoyer du lourd et dépenser davantage de calories. - Vous serez beaucoup plus sexy

Et je suis très sérieux sur ce dernier point, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Ce sont les muscles qui vont vous permettre de vous tenir droit, ce sont les muscles qui vont donner des courbes, ce sont les muscles qui vont affiner certaines parties de votre corps, ce sont les muscles qui vont vous permettre de vous déplacer avec grâce. Et surtout les muscles prennent moins de place.

 

4) Ne vous focalisez pas sur le poids

Facile à dire vous allez m'avancer mais il est ultra important que vous suivez ce précepte. Pourquoi? Pour ça :

 

 

Le muscle est beaucoup moins volumineux que la graisse. Par exemple, si je vous dis 2m03 pour 113 kilos, on peut se dire que le mec est vraiment gros? Ben non, et c'est juste l'un des meilleurs athlètes au monde :

Tout ça pour dire que le poids est un indicateur fallacieux de votre santé. Regardez d'abord votre définition musculaire et votre taux de masse graisseuse. Faites confiance à vos yeux et votre miroir et les choses iront beaucoup mieux.

N’ayez donc pas peur du muscle. Choyez-le et vous en sortirez gagnant.