Good Shit to read IV

Hey,

Me voici de retour pour le quatrième volume de Good Shit to read ! On a la chance aujourd’hui d’avoir une très bonne cuvée avec plein d’articles intéressants. N’oubliez pas de cliquer sur les titres pour accéder aux articles ;).

 

I. It’s not just about the weight

Invité par Tony Gentilcore, Shane McLean nous parle des différentes méthodes pour progresser autrement qu’en ajoutant simplement des poids sur la barre. Il nous parle ainsi des clusters sets, des pauses en milieu de répétition et des répétitions à chaque minute pendant 10 minutes.

On regrettera que les clusters sets soient affreusement mal expliqués.

 

II. How to interpret misinformation in the fitness industry

On enchaîne avec un autre invité : Justin Ochoa est invité par John Rusin pour parler de la mésinformation dans le monde du fitness. J’ai adoré cet article car il distingue en premier lieu la mésinformation, la désinformation et le désaccord.

Il explique ensuite les méfaits qu’engrange la désinformation avant d’expliquer très intelligemment comment procéder sur la surcharge d’informations que l’on rencontre sur le Web. Il recommande ainsi de se trouver un noyau d’auteurs à suivre avant d’y ajouter petit à petit d’autres écrivains autour.

Un très bon article !

 

III. Don’t let gurus sell you on survivorship bias

Un article qui sort du monde du fitness pour s’aventurer davantage vers le monde de l’entrepreneuriat. Sol y explique qu’il faut éviter les leaders de mouvements qui pensent avec leurs tripes et avec leurs coeurs. La réussite s’obtient avec des faits et avec des chiffres et non pas en allant quelque part au petit bonheur la chance.

Sa théorie est qu’il existe plein de gens ayant échoué pour chaque gourou préconisant d’y aller avec ses tripes. Dans ce cas-là, le problème est que seul le succès est mis en avant.

J’ai bien aimé cet article car il n’est pas destructeur de rêve mais il pointe simplement qu’un rêve ne s’atteint pas au doigt mouillé mais en planifiant ses étapes et en analysant régulièrement ses actions.

 

IV. A survivor’s approch to beating back injuries

Quand je vous ai dit que j’ai kiffé cette cuvée, voici encore un article que j’ai adoré. Dean Somerset nous y explique qu’une douleur doit être appropriée. Que nous devons nous prendre en main pour savoir ce qui la provoque et nous sortir les doigts du cul pour nous soigner en partie par nous-même sans attendre que les opérations et les anti-douleurs fassent tout le travail.

C’est un article que j’ai beaucoup aimé car je partage complètement son avis. Je trouve que l’on dépend actuellement beaucoup trop du corps médical pour des blessures sportives pour lesquelles ils ne sont pas toujours formés. Ainsi, la réponse d’un médecin face à une douleur musculaire chronique sera souvent d’arrêter le sport sans aller plus loin.  La mobilité nous montre aujourd’hui que nous pouvons lutter contre ces douleurs tout en continuant une activité sportive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Les contacts